L’énergie solaire

L’énergie solaire pourrait être simplement définie comme la conversion des rayons du soleil en énergie utilisable par l’homme pour combler les mêmes besoins originellement pris en charge par les énergies dites traditionnelles telles que l’électricité, ou autres fossiles (pétrole…) ; en y ajoutant le réel avantage qu’est la quasi-inexistence de coûts.

Elle est caractérisée par deux principaux aspects : le solaire thermique et le solaire photovoltaïque, qui utilisent l’énergie du soleil, mais pas pour en faire la même chose.

Le solaire thermique est une source d’énergie non-polluante, inépuisable et bien entendu, gratuite. Son utilisation, facile, fait pourtant appel à des compétences techniques dans le but d’installer les différents modules qui constitueront le système de panneau solaire thermique. En règle générale, on se sert de capteurs thermiques pour améliorer le rendement des panneaux. Les plus répandus sont les capteurs plans que l’on reconnait à leur surface vitrée.

Le soleil thermique

Dans le premier cas, l’installation assurera la production d’eau chaude au sein d’un habitat ainsi que du chauffage. Dans le second cas, il s’agira de produire de l’électricité qui pourra être utilisée directement à des fins personnelles ou injectée dans un réseau de distribution d’électricité moyennant une certaine somme.

Le solaire photovoltaïque

Dans le second cas, le solaire photovoltaïque, l’accent est davantage mis sur la production directe d’électricité qui, grâce à un onduleur, peut être utilisée dans les travaux courants d’une habitation faisant appel à de l’énergie électrique ou peut être vendue à un réseau de distribution d’électricité qui fera sa conversion vers son système.

Pour ce qui est de l’installation, elle répond à des règles très strictes pour permettre à l’énergie solaire d’être captée grâce aux modules photovoltaïques installés – très souvent – sur la toiture d’une habitation. En moyenne, il faudrait compter 20 à 30 m² de panneaux.

L’avancée de la technologie de nos jours permet aux industriels de proposer des cellules photovoltaïques furtives et adaptées à chaque type de toit. Notons également que, pour ce genre d’installation, la qualité du matériel et la crédibilité de l’installateur sont indispensables pour un aménagement durable.

La climatisation solaire et le chauffage solaire

Très populaires, la climatisation solaire et le chauffage solaire sont deux utilisations de l’énergie solaire sur lesquelles il faudra désormais compter. Faire du froid avec du chaud peut paraître improbable. Et pourtant ! Pour comprendre le mode de fonctionnement de la climatisation solaire, il suffit de se souvenir de la sensation que l’on éprouve lorsque l’on se passe de l’éther sur le bras. Le produit, très évaporable, disparaît en laissant une impression de froid sur la peau. Il s’agit là d’une réaction chimique. La climatisation solaire fonctionne de la même façon. Et pour le chauffage solaire, l’installation peut prendre en charge jusqu’à 60 % des exigences en chauffage d’une habitation. Un système de complément reste donc nécessaire, pour prendre le relais en cas de besoin, spécialement en hiver lorsque le soleil n’apparaît pas.

Une énergie du futur

L’énergie solaire s’annonce comme une solution pérenne pour les exigences monumentales en électricité de notre monde. Elle est une réponse aux problèmes économiques liés à l’énergie, aux problèmes écologiques ainsi qu’aux problèmes sanitaires. Une bonne utilisation de cette technologie pourra contribuer à améliorer des vies et à rendre plus vivable notre monde. C’est donc une voie à exploiter et à améliorer, dans laquelle il faudra innover. Comme quoi, le soleil est gratuit. Profitons-en !