Batteries solaires

Les réserves évaluées de pétrole, charbon, uranium, s’épuisent. Le soleil, lui, a quelques milliards d’années devant lui alors, il est bon de savoir dès à présent que l’on peut en tirer profit. Un aménagement photovoltaïque libre (dit aussi site isolé) comporte une ou plusieurs batteries pour entreposer l’énergie fabriquée par les panneaux photovoltaïques. Ces batteries particulières sont nommées « batteries à décharge lente » ou simplement, batteries solaires.

Ces batteries ont été créées pour rendre un courant fixe pendant de longues durées en gardant leurs dispositions à la recharge, et ceci à un grand nombre de reprises (cycles), on parle de batteries stationnaires ou à décharge lente. Une batterie solaire est composée des électrodes positives et négatives faites d’alliages différents plongés dans de l’acide. L’ensemble est mis en capsule dans un récipient fermé ou équipé d’un bouchon de remplissage et d’un évent. Les réactions d’oxydoréduction, qui dirigent le fonctionnement d’une batterie sont modifiables quand celle-ci n’a pas été longtemps, ni complètement déchargée, ni trop surchargée. Un fonctionnement perpétué dans l’un ou l’autre de ces états aboutirait à la destruction des capacités de la batterie. La prédisposition d’une batterie solaire (appelée aussi batterie à décharge lente) se mesure en ampères heure (Ah). Elle représente le « débit » éventuel de la batterie. A cela, il faut ajouter la vitesse de décharge de la batterie qui a un impact sur la capacité : plus la vitesse de la décharge est importante, plus la capacité réelle de la batterie est faible. La durée de vie d’une batterie solaire s’estime en nombre de cycles de charge/décharge qu’elle est capable de supporter. Un générateur solaire donne son énergie électrique grâce aux panneaux solaires photovoltaïques. L’électricité acquise à la sortie des panneaux est un courant continu. Cette énergie est directement utilisable par des appareils électriques tels ceux d’un camping-car ou alors peut se stocker dans une batterie. Cette batterie solaire ou batterie photovoltaïque rend l’installation plus libre. En effet, la nuit ne permet pas la production d’électricité photovoltaïque, car tout comme un ciel nuageux, il peut en réduire la quantité.

Pour une utilisation quotidienne de l’électricité, il est essentiel de transformer le courant continu (DC) en courant alternatif (AC). L’existence d’un onduleur placé entre l’ensemble des panneaux et l’installation électrique domestique en 230V devient obligatoire. Souvent ces installations font l’objet de couplage au réseau ou même de simple injection d’énergie afin d’éviter ainsi l’arrêt de la production solaire et le recours à des batteries.

De plus en plus de batteries solaires, donc rechargées grâce au soleil sont utilisées dans la vie courante, car, elles sont synonymes de maniabilité, d’efficacité et surtout de protection de l’environnement ; contrairement aux générateurs dits « normaux. Elles sont donc un apport évident pour la société actuelle. D’ailleurs, on les retrouve à tous les niveaux : que ce soit en camping pour l’alimentation du camping-car, dans les maisons de campagnes pour le fonctionnement de l’électroménager, dans les structures marines, dans les endroits isolés… Elles se révèlent comme la solution aux problèmes de maniabilité posés par les panneaux solaires eux-mêmes. Elles sont, à l’évidence, comme des batteries vendues couramment mais ont la nette particularité de se charger grâce au rayonnement du soleil.